Pour les medias

Publication immédiate

Une coalition applaudit la reconnaissance du gouvernement Trudeau des forces de la communauté canadienne sur les cellules souches et son engagement envers l’innovation.

Le programme d’innovation est une occasion prometteuse pour le secteur des cellules souches au Canada

Ottawa, le 22 mars 2016 – Une coalition de chercheurs, médecins, gens d’affaires, organismes en santé et philanthropes canadiens a bien accueilli l’engagement du gouvernement canadien à l’effet de rendre accessibles jusqu’à 800 millions de dollars à partir de l’année 2017-18 pour appuyer les réseaux innovateurs et les pôles de compétitivité comme éléments essentiels de son programme d’innovation.

Comme reflété dans le Budget 2016, le ministre des Finances Bill Morneau, et le gouvernement, reconnaissent le besoin de « stimuler le dynamisme du secteur privé, améliorer le rendement des investissements publics dans l’innovation et permettre des initiatives ambitieuses réunissant une masse critique d’intervenants et reliant leurs idées au marché ».

Cette approche reflète l’essence de la stratégie canadienne sur les cellules souches, un plan mené par le secteur privé qui veut permettre au secteur des cellules souches du Canada de soumettre jusqu’à 10 thérapies curatives à des essais cliniques au cours d’une décennie. Élaborée en consultation avec 150 scientifiques, médecins, chefs d’organismes en santé, experts de l’industrie et philanthropes, la stratégie s’appuie sur une étude approfondie de KPMG et a été appuyée par un groupe d’experts internationaux. La coalition envisage favorablement de travailler avec le gouvernement pour inclure les forces du secteur des cellules souches au programme d’innovation en développement.

La coalition se réjouit de l’allocation de 12 millions $ sur deux ans prévus au Budget 2016 pour appuyer la recherche du Réseau de cellules souches, ses activités de formation et de diffusion, afin d’atteindre une conjoncture favorable vers une stratégie nationale globale pour la recherche et développement de cellules souches.

FAITS EN BREF

  • À l’heure actuelle, des médecins canadiens mettent à l’essai les cellules souches pour guérir des cœurs, réparer des moelles épinières sectionnées et des genoux arthritiques. Les chercheurs croient qu’au cours des prochaines années, les diabétiques seront libérés d’injections quotidiennes d’insuline grâce à une greffe de cellules souches.
  • Déjà, les cellules souches ont guéri des milliers de patients atteints de leucémie, de myélomes multiples et d’autres cancers du sang via des greffes de moelle épinière. Mettre un terme à la sclérose en plaques est maintenant possible. Trouver une cure à la maladie de Parkinson est à notre portée.

La «guérison » demeure la clé. Les cellules souches ont le potentiel de guérir la maladie, pas simplement de gérer les symptômes. Présentement, la facture canadienne annuelle d’assurance maladie s’élève à plus de 200 milliards de dollars. Cette somme est affectée au traitement des maladies chroniques et incurables. Une population vieillissante ne fera que multiplier ce montant

Les Canadiens James Till et Ernest McCulloch ont prouvé l’existence de cellules souches adultes au début des années 60. Leur recherche sert de base dans le domaine et a ouvert la voie à des réalisations subséquentes par une nouvelle génération de chercheurs canadiens.

La stratégie canadienne sur les cellules souches est un plan public/privé de 1,5 milliard de dollars sur 10 ans pour dresser la feuille de route du secteur des cellules souches au Canada. La stratégie, non seulement livrera des résultats pour les patients, mais créera des emplois et stimulera l’économie.

Le CCRM (Centre for Commercialization of Regenerative Medicine) prévoit que la stratégie canadienne sur les cellules souches pourrait créer plus de 12,000 emplois pour les Canadiens grâce à la croissance d’entreprises existantes et au développement de nouvelles entreprises qui rejoindront les marchés internationaux.

 CITATIONS

« En soulignant les forces de la communauté canadienne de recherche sur les cellules souches et la médecine régénérative dans le Budget 2016, le premier ministre Trudeau et son gouvernement ont reconnu le rôle important que la recherche et l’innovation peuvent jouer en améliorant la santé des Canadiens, en diversifiant l’économie canadienne et en créant des emplois de grande qualité. »

Dr Alan Bernstein
Président du Conseil, Fondation canadienne de cellules souches; Président et PDG, Institut canadien des recherches avancées

« La stratégie canadienne sur les cellules souches améliorera la santé des Canadiens, mettra à profit notre parcours unique et notre savoir-faire incomparable dans ce domaine et assurera le leadership canadien lors de la prochaine vague de médecine moderne. La communauté canadienne de recherche sur les cellules souches se félicite de la reconnaissance comprise au Budget 2016 et se réjouit à l’idée de travailler avec le gouvernement à élaborer son programme d’innovation. »

James Price, MBA
Président et PDG de la Fondation canadienne de cellules souches

Contact

Joe Sornberger
Directeur des programmes de Communication, Fondation canadienne de cellules souches

613-239-2149
jsornberger@stemcellfoundation.ca